All news

"Soulages archéologue"

Regards croisés

"Soulages archéologue"

"Soulages archéologue"

J. Fraux, Pierre Soulages et Louis Balsan, aven de Besombes (Montrozier). Photographie de Louis Balsan, 29 mars 1940. Bibliothèque de la Société des lettres, sciences et arts de l’Aveyron.
Published at 27 Giugno 2019
Regards croisés Soulages archéologue : 12 juillet - 11 novembre 2019

À l’occasion des cent ans de Pierre Soulages en 2019, plusieurs manifestations célèbrent le peintre de l' "outrenoir" (1). En résonance, le Musée national de Préhistoire accueille pendant quatre mois, en regard de ses collections permanentes, deux peintures sur papier de l'artiste prêtées par le musée Soulages de Rodez. Cet accrochage met en évidence l'attrait que Pierre Soulages a eu très tôt pour le mystère des vieilles pierres (2) et des mythes ancestraux. L’intérêt qu’il porte à la Préhistoire l’a notamment amené à participer adolescent à des fouilles sur les plateaux arides de l'Aveyron. Sa passion pour l’archéologie ne le quittera plus.

 

« Je me sens plus proche des lions de Chauvet que de la Joconde... Quand je vois leurs oeuvres, je considère les peintres préhistoriques fraternellement !
Entrer dans une grotte peinte est pour moi, comme pour tout le monde, quelque chose de bouleversant : on entre dans un ventre, dans le ventre de la Terre et je suis toujours profondément ému quand j’y découvre les productions de ces hommes d’il y a des centaines de siècles...
Dans ces premières peintures, ils emploient du noir et aussi des terres brunes, ocres, etc. Et ils vont pour peindre, sous terre, dans des grottes, dans des endroits obscurs... cela a certainement un sens.
Pour les artistes, tout choix, toute technique sous-entend une métaphysique... Mais ce qui m’intéresse ce n’est pas pour quelles raisons nous supposons qu’ils les ont faites, mais comment et avec quoi ils les ont faites... comment ça s'est passé matériellement.
Le regard nous est personnel... nous n’avons pas les mêmes mythes, le même environnement social que les auteurs des peintures préhistoriques... Alors qu'est-ce une "oeuvre d'art" ? »

Pierre Soulages

Propos recueillis par Michel Lorblanchet le 2 septembre 2015 à Sète et au cours d’un dialogue devant les peintures pariétales de la grotte de Cougnac en 1996, in "Art pariétal : Grottes ornées du Quercy" (Editions du Rouergue, 2018, p. 465)

 

(1) Pour plus d'information : www.sieclesoulages.fr

(2) Plus de trente objets du Musée national de Préhistoire ont été prêtés au musée Fenaille pour l'exposition "PierreSoulages. Un musée imaginaire" (Rodez, 15 juin - 10 novembre 2019).

 

Les deux peintures sur papier de Pierre Soulages sont exposées au sein des collections permanentes du Musée national de Préhistoire, en galerie haute, à proximité notamment de la lampe de Lascaux qui a été retrouvée au pied de la célèbre Scène du Puits.

La borne qui complète cet accrochage présente le film de Jean-Luc Bouvret « Moments d’origine : entretien entre Pierre Soulages et Michel Lorblanchet » (a.p.r.e.s Editions, 2015, 27 min).

Le peintre Pierre Soulages et le préhistorien Michel Lorblanchet ont parcouru ensemble les hauts lieux de l’art préhistorique. En ce jour de 1996, ils avaient rendez-vous dans la grotte de Cougnac (Lot) pour y admirer quelques merveilles…
Le film de Jean-Luc Bouvret met en perspective l’échange en « tirs croisés » de deux regards puissants et singuliers sur les premiers « artistes » de notre Humanité. Entre le peintre et lepréhistorien se met en place au cours de la visite une profonde complémentarité des perceptions.Là où l’un essaie d’analyser et de comprendre, l’autre s’applique à « perce/voir ».
(Présentation du DVD disponible en septembre 2019)

« Un artiste dit ou voit des choses qu’un préhistorien ne peut pas dire. »
Michel Lorblanchet

« Ces moments d’origine que je guette, nous reportent à nos origines, et nos origines, elles sont dans les origines de la peinture… »
Pierre Soulages

Ainsi, en fin de parcours de visite, les peintures de Pierre Soulages invitent le public à une relecture des expressions symboliques au fil de l'Humanité. Dans une approche toujours renouvelée de la création millénaire et contemporaine, objets d'hier et oeuvres d'aujourd'hui se croisent, s'observent, se rencontrent.

 

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

Commissariat général

Jean-Jacques Cleyet-Merle, Conservateur général du patrimoine, Directeur du Musée national de Préhistoire
Benoît Decron, Conservateur en chef du Patrimoine, Directeur du Musée Soulages, Rodez EPCC

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

 

10 ans d’art contemporain au Musée national de Préhistoire

En 2009, dans l'exposition "Une futile audace", le Musée national de Préhistoire avait déjà mis en perspective la trajectoire de l'Homme dans l'espace et le temps, et son rapport au monde. La réflexion scientifique et philosophique de Marcel Otte articulait les collections lithiques du musée avec le travail sur pierre de Jean-Paul Forest, les oeuvres matérielles du sculpteur faisant écho aux recherches théoriques et conceptuelles du professeur de l'Université de Liège.
« Action et réflexion s'entremêlent et s'épaulent pour suggérer une trajectoire chaotique mais sensible, favorisant une réflexion plus intemporelle et métaphysique sur les rapports entre l'esprit, le geste et la matière. Deux approches - et deux langages - se combinent pour nous inciter à prendre du recul avec la vision immédiate que nous impose notre civilisation, et reconsidérer le rôle de la création dans les sciences humaines. Cette volonté de mise à distance est le fil conducteur du projet: les recherches de Marcel Otte portent essentiellement sur la Préhistoire, et Jean Paul Forest travaille sur une île isolée de l'Océan Pacifique. Outre leur intérêt commun pour les liens entre matérialité et spiritualité, cette volonté de s'extraire temporellement ou géographiquement de l'emprise de "l'actualité" les a paradoxalement réunis. Et effectivement sous cet angle, toute entreprise, de l'histoire de l'humanité à chacune des productions matérielles et intellectuelles qui composent cette exposition, semble bien relever d'"une futile audace"... » (Extrait du catalogue de l’exposition, MNP, 2009)
https://www.boutiquesdemusees.fr/fr/catalogues-exposition/catalogue-expo...

 

En 2013, dans l’exposition "Préhistoire et art contemporain, une histoire d’hommes", l’idée était de croiser la collection du Fonds régional d’art contemporain d’Aquitaine et celle du Musée national de Préhistoire pour mettre en évidenceune constance des préoccupations et gestes entre artistes d’aujourd’hui et hommes de la Préhistoire. Cette pérennité se découvre au fil des activités quotidiennes mais aussi dans les moyens d’expression à vocation plus symbolique. Ces correspondances mettent au jour des sujets toujours actuels sur lesquels le temps n’a pas d’emprise.
Avec les oeuvres issues de la collection du Frac Aquitaine de Christian Boltanski, Bertrand Dezoteux, Christophe Doucet, Frédéric Duprat, Anne-Marie Durou, Élizabeth Garouste & Mattia Bonetti, Thomas Hirschhorn, Luc Lauras, Laurent Le Deunff, Rainier Lericolais, Eric Poitevin, Chantal Raguet, Ettore Sottsass, et une oeuvre de Camille Henrotprêtée par la galerie Kamel Mennour.

En 2019, le Musée national de Préhistoire a prêté cinq objets au Centre Pompidou pour l’exposition "Préhistoire : Une énigme moderne".

 

 

 

 

 

Activités autour de l'exposition

 

 

J. Fraux, Pierre Soulages et Louis Balsan, aven de Besombes (Montrozier). Photographie de Louis Balsan, 29 mars 1940. Bibliothèque de la Société des lettres, sciences et arts de l’Aveyron.

Projection - conférence : Soulages archéologue

Projection du film Moments d’origine (26 mn) de Jean-Luc Bouvret suivie d’un échange avec Michel Lorblanchet, Docteur en Préhistoire, ancien directeur de recherche au CNRS.En savoir plus

Musée Fenaille de Rodez

Découvrer dans l'exposition Pierre Soulages, un musée imaginaire les objets prêtés au Musée Fenaille de Rodez.

Du 14 juin 2019 au 10 novembre 2019